Produits

Newsletter

Aménagement des eaux usées et toilettes d’une péniche

11/06/2014 17:59  |  Default

Selon l’aspect extérieur des péniches il existe deux tendances: plus discrète et plus ostensible. La tendance plus discrète garde presque toute la base originelle : petites ouvertures dans la coque, absence de surélévation du pont et la couleur d’origine. Ces péniches se fondent parmi les navires de commerce fluviaux qui sont plus nombreux. L’autre tendance est plus voyante avec la transformation des coques, l’aménagement d’une piscine ou la couleur vive.

Une bonne gestion des eaux usées peut rendre la vie sur ces péniches plus agréable, et même pour les environs de ces péniches.

Aménagement des eaux usées

Il n’existe pas encore de loi interdisant le rejet des eaux usées dans le cours d’eau. Toutefois, les utilisateurs de ces péniches doivent favoriser leur traitement à l’aide d’une petite station d’épuration ou d’une cuve de rétention.

L’épuration comprend un prétraitement anaérobie et une épuration aérobie. La décantation des effluents se fait dans une fosse de prétraitement. Ensuite, des bactéries épuratoires se chargent de l’épuration. Ces bactéries poussent sur les fibres non tissées de rames de textile, en présence d’oxygène, suivie de l’élimination des germes pathogènes par du chlore. À la fin du traitement, une pompe de relevage remonte à la surface les eaux usées. Le prix de cette épuration varie de 2 300 à 3 400 € selon le nombre d’occupants.

Aménagement des toilettes

Les toilettes sur les péniches sont de deux types : les toilettes à broyeur et les toilettes sèches ou TBL (Toilette à Litière Biomaîtrisée).

  • Les toilettes à broyeur fonctionnent comme les toilettes classiques et leur entretien ne nécessite pas de produits de nettoyage ni de détartrage spécifique. L’évacuation se fait directement dans l’eau du fleuve ou dans un réservoir d’eau sale. Les toilettes à broyeur ne traitent que les excréments, les papiers hygiéniques et les eaux sanitaires et excluent les cotons, les cheveux, les solvants, les tampons périodiques, …
  • Les toilettes sèches utilisent un système de compostage des effluents humains. On obtient un substrat équilibré en azote et carbone auquel sont ajoutés des sels minéraux et du phosphore.

De la sciure de bois est ajoutée à l’urine, aux matières fécales et aux papiers toilettes. On obtient une biomasse végétale constituée du bois et du papier, et une biomasse animale composée des « morceaux » protéiques (azote et phosphore) après une période de maturation.

L’utilisation des toilettes sèches présente quelques inconvénients d’ordre psychologique et pratique tels que la crainte des odeurs, l’obligation de vider régulièrement le seau. Un temps de maturation trop long du mélange peut poser de problèmes pratiques quand le réservoir est plein car il est interdit de :

  • Vider le contenu dans la nature
  • Jeter le contenu à la poubelle
  • Utiliser les stations de pompage à eaux noires pour les contenus trop denses et trop secs.

Les toilettes et les douches sont situées sous la ligne de flottaison, l’évacuation des eaux usées nécessite alors une station de relevage à moins que ces équipements soient tous surélevés.